Cuisine collective

La boulette, une alternative végétarienne dans les cantines


Quel est le plat simple et universel qui permet de faire progresser l’agriculture locale et bio, d’éveiller à la diversité et d’éduquer au goût? La boulette! Comme elle peut se passer de viande, la boulette offre une excellente alternative végétarienne. Et, comme elle recycle souvent les restes, elle permet aussi de limiter le gaspillage alimentaire.

Le « défi boulettes »

Pourquoi ne pas valoriser les boulettes dans les assiettes de nos enfants? C’est la question que se pose l’association nîmoise Un Plus Bio, « premier réseau national des cantines bio et rebelles ». Stéphane Veyrat, son directeur, a profité du Nantes Food Forum pour tester la formule de la boulette dans deux cantines scolaires, dans les environs de Nantes.

Le 2 juin, nous nous sommes rendus au collège Ernest Renan, à Saint-Herblain. Les élèves ont-ils relevé le « défi boulettes »?

 

Une véritable alternative végétarienne

La qualité des repas servis aux enfants n’est pas négociable. Créée en 2002 à partir de ce constat, l’association Un Plus Bio milite pour que l’alimentation bio trouve sa place dans les assiettes des cantines scolaires.

Depuis la proposition de loi du parlementaire Yves Jégo (UDI) datant d’octobre 2015, les protéines animales sont aussi au coeur de revendications: la consommation quotidienne de viande et de poisson est mauvaise pour la santé et pour l’environnement. De plus en plus de parents, comme récemment à Bagnolet, réclament un menu végétarien par semaine, dans les cantines scolaires.

Ni viande, ni poisson

En vue de la prochaine rentrée scolaire, une pétition citoyenne interpelle Nicolas Hulot, nouveau ministre de la transition écologique et solidaire, afin d’instaurer un menu par semaine sans viande et sans poisson dans les cantines scolaires.

Alliée des menus sains et équilibrés, appréciée par les plus jeunes, la boulette peut justement représenter une alternative à ces repas carnés. Alors pourquoi s’en passer? Roulez boulettes!