Coup de pouce

Faire germer de petites fermes agroécologiques et autonomes

Par -


Du 17 octobre au 15 décembre 2017, SOL – Alternatives Agroécologiques et Solidaires et Intelligence Verte lancent une grande campagne sur la partie française du projet Biofermes Internationales, pour sensibiliser le grand public aux problématiques de l’agroécologie, l’autonomie de nos petites fermes en France, et la protection des semences.

Agroécologie – Semences – Autonomie

70 % de l’alimentation mondiale est produite par des petites fermes qui occupent moins de 1⁄4 des terres à l’échelle globale selon la FAO. En parallèle, en France, 45 % des agriculteurs recensés en 2005 partiront à la retraite d’ici à 2020 et les petites exploitations agricoles qui font vivre nos campagnes sont les premières touchées. (Source : Insee 2014).

C’est à partir de ce constat alarmant que l’association SOL a décidé de mettre en place une campagne de sensibilisation et de financement au côté de son partenaire, Intelligence Verte, fondé par Philippe Desbrosses, père de l’agriculture biologique en France. Cette initiative souhaite faire découvrir l’importance des petite fermes agroécologiques de nos régions : alternatives agricoles durables et plus respectueuses de la biodiversité. Mais aussi la préservation des semences traditionnelles, vivantes et reproductibles alors que nous avons aujourd’hui perdu 3⁄4 des variétés de semences en l’espace d’un siècle !

SOL entend interpeller sur la situation des futur(e)s paysan(ne)s qui souhaitent s’installer dans des petites exploitations agroécologiques mais qui manquent aujourd’hui de ressources (financières, matérielles, d’accès au foncier, etc), et d’appui institutionnel.

Réagir vite à une hémorragie silencieuse

Sur le plan social, économique et environnemental, la situation est grave et déjà plusieurs voix se lèvent pour soutenir cette initiative tels Pierre Rabhi, Coline Serreau, Olivier Roellinger, Vandana Shiva, le Chef Juan Arbelaez ou encore Cyril Dion. En plus d’un site Internet dédié et d’une page de collecte alimentées au quotidien, des événements ponctuent cette campagne à Paris en présence de personnalités conscientes de « cette hémorragie silencieuse », selon Philippe Desbrosses, qui touche nos petites fermes. Rendez-vous, par exemple, le 16 novembre à la Maison du Crowdfunding (Paris 10e ), avec l’appui de Kisskiss BankBank.

En France et ailleurs

La campagne Biofermes s’appuie sur le projet multi-pays Biofermes Internationales mis en place par SOL et ses partenaires depuis 2016 : Intelligence Verte en France, Navdanya en Inde et l’ONG des villageois de Ndem au Sénégal. Le projet a pour objectif de revaloriser le rôle des paysans dans nos sociétés à travers la promotion de modèles de petites fermes agroécologiques viables, vivables et reproductibles et l’échange de savoirs faire au sein et entre les pays du projet.

Soutenir le projet sur KissKissBankBank : ici