Tech

SISQA Toulouse

De la High-tech dans le fumier

Par -


Certes de manière embryonnaire, les nouvelles technologies ont débarqué au SISQA, pour le plaisir de tous, mais surtout pour les jeunes générations qui regardent l’agriculture d’un autre oeil, à travers leur smartphone.

C’est en arrivant sur l’espace « La Ferme » que l’on est accueilli par un drone qui domine veaux, vaches, cochons, poules, lapins et ânes. Un jeune représentant de la Chambre d’Agriculture est là pour expliquer au public en quoi l’engin équipé d’une puissante caméra va permettre une analyse précise des terres et donc une utilisation extrêmement fine des intrants. Plus loin la firme Naïa Technologies présente Oz, une sorte de magicien du désherbage dont on voit assez vite les avantages côté pénibilité du travail.

Bref, l’idée est maligne : faire comprendre que l’image d’Épinal un peu nostalgique du paysan et de Martine à la ferme est entrain de prendre un petit coup de jeune et qu’il va falloir se faire à l’idée que la haute technologie est aussi une affaire d’agriculteurs.
Reste que la mise en scène est un peu passive et que l’on imagine aisément comment ce sujet là pourrait rapidement nécessiter un pavillon entier avec jeux interactifs…etc. Pour le SISQA 2016 avec la nouvelle grande Région?