Santé

Comment éviter de nouvelles crises sanitaires ?

Par -


Une crise sanitaire est la conséquence d’une menace réelle ou perçue sur l’état de santé d’une population. Deux caractéristiques permettent d’avancer le mot crise : le sentiment d’urgence et le caractère public de l’événement. Elle peut notamment se présenter en tant qu’épidémie (due à des agents pathogènes tels que, le virus HIV dans l’affaire du sang contaminé, le virus H1N1 en 2009, ou le prion dans la crise dite « de la vache folle »), ou en tant que crise d’origine médicamenteuse, alimentaire ou  liée à une catastrophe naturelle (canicule, tsunami, etc.).

Les pouvoirs publics s’efforcent, quotidiennement, de recenser, d’évaluer, et de traiter les problèmes de sécurité sanitaire,  afin de prévenir leur évolution vers une crise sanitaire.  Les réponses possibles sont, notamment : l’organisation d’une expertise scientifique indépendante et de qualité ; la coordination intersectorielle, les crises sanitaires se construisant volontiers autour d’enjeux extra-sanitaires ; la prise en compte de la perception du risque chez les professionnels concernés et dans le public afin de nourrir au mieux la politique de communication ; l’articulation avec les partenaires des autres pays, car nombre d’événements à potentiel critique sont sans frontières ; enfin et surtout la préparation de la mise en œuvre des mesures de prévention et de réponse qui s’appuient sur des actions sanitaires de diverses nature. Toutes ces mesures permettront-elles d’éviter de nouvelles crises sanitaires ?

Pour en parler,
Didier HOUSSIN, conseiller auprès de l’Organisation mondiale de la santé, est Président du Haut Conseil d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur et du conseil d’administration de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Il a, notamment, été directeur général de la santé et délégué interministériel à la lutte contre la grippe aviaire.