Climat

Agriculture et changement climatique : demain des vignes en Suède ?

Par -


Le changement climatique, réaffirmé à chaque rapport par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), est une réalité, qui s’impose à tous. L’Union européenne devra ainsi de plus en plus souvent faire face à des perturbations du régime des pluies, une augmentation de la fréquence des évènements extrêmes (vagues de chaleur, sécheresses, tempêtes, inondations, …). Ces changements influeront sur le volume, la qualité et la stabilité de la production de denrées alimentaires et sur les milieux naturels. Si certaines régions pourraient en tirer quelques bénéfices, les effets seront dans l’ensemble négatifs.

Face à ces changements, assurer la sécurité alimentaire de tous, et notamment des populations les plus pauvres, est un défi planétaire majeur. Les agricultures vont donc devoir s’adapter à de nouveaux contextes et des changements profonds seront nécessaires pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. De nouveaux équilibres régionaux devront être trouvés. Sachant qu’une augmentation moyenne de 1°C conduit à une « migration » des cultures de 100 kilomètres vers le Nord, verra t’on demain des vignes en Suède ?

Pour en parler,
Hervé QUENOL est directeur de recherche au CNRS. Depuis 2004 il participe à des programmes de recherches pluridisciplinaires abordant l’agroclimatologie, la climatologie urbaine et la gestion de la biodiversité. Il est expert à la commission « environnement viticole et évolution climatique » de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV).

Intervenant Hervé QUENOL  -  Animateur Pierre-Yves BULTEAU
Mercredi 3 juin de 14h30 à 16h
CinéMagenta63
Institut français Milano
Palazzo Delle Stelline
Corso Magenta, 63 – Milano