Initiatives +

L’agriculture de demain cherche ses 13 fermes d’avenir

Par -


L’association Fermes d’avenir et La Ruche qui dit Oui! souhaitent, ensemble et grâce aux citoyens, promouvoir l’agriculture paysanne. Ils lancent un concours pour soutenir le développement de 13 projets innovants. Explication d’un dispositif sacrément malin.

DSC_1947

La micro-ferme de la Bourdaisière utilise les techniques de permaculture et d’agro-écologie. Photo Jean-Robert Dantou / Agence VU

Maxime de Rostolan est enthousiaste, sans doute de naissance. Ingénieur de formation, il réalise avec deux amis à l’issue de ses études un tour du Monde de l’eau qui donnera naissance aux « Aventuriers de l’Or Bleu », publié aux Presses de la Renaissance. Mais depuis 2007, c’est l’agroécologie qui le passionne. Il creuse ce sillon, se forme, fréquente quelques spécialistes reconnus comme Charles Hervé-Guyer de la Ferme du Bec-Hellouin et François Léger, de AgroParisTech / INRA. Il fonde alors Blue Bees, la première plateforme de financement participatif dédiée à l’agroécologie. Et puis voilà, il passe le cap, quitte la vie de citadin parisien et lance Fermes d’avenir en passant lui-même à l’action au Domaine de la Bourdaisière, à Montlouis-sur-Loire.

DSC_0120

Maxime est plutôt du genre à cumuler les projets et les challenges.

Maxime ne pouvait pas ne pas croiser le chemin de Guilhem Chéron, fondateur de La Ruche qui dit oui et gentiment surnommé par nos confrères de La Tribune, « le court-circuiteur ». Côté enthousiasme et dynamisme, ils se sont trouvés, côté philosophie de vie, Guilhem résume « En France et dans le monde, une intelligence collective puissante est en action autour de pratiques agricoles écologiquement et socialement innovante. Le futur se réinvente à partir de la terre. »

TL_lrqdo_manche_290113_2633.jpg

Guilhem, designer industriel de formation, amateur éclairé de cuisine et fondateur de la Ruche qui dit Oui.

Et toutes ces pensées et compétences mises bout à bout amènent nos deux militants à ouvrir un concours qui va sérieusement marquer la réforme territoriale en cours, avec la recherche des 13 fermes d’avenir (représentantes des 13 futures régions) qui incarnent l’agriculture de demain. Le tout, avec des financements à la clef, entre 10.000€ et 30.000€.

Ils nous expliquent le projet ici.

Calendrier
Avril 2015 : Ouverture de l’appel à projet
Juin 2015 : Sélection des 13 fermes lauréates, une par région
Sept 2015 : Lancement de la campagne de crowfunding pour compléter la dotation
Juin 2016 : Journée portes ouvertes des 13 fermes et présentation de leur projet.

Plus d’infos sur le site du concours La France cherche ses fermes d’avenir

concours-la-france-cherche-ses-fermes-d-avenir-473x353

Photo de une : Jean-Robert Dantou / Agence VU