Économie

Le prix de Monsanto ? 62 milliards selon Bayer

Par -


Bayer, le géant Allemand des médicaments et de la chimie, a annoncé ce lundi avoir fait une offre à 62 milliards de dollars (55 milliards d’euros) pour racheter le fabricant américain de semences OGM Monsanto, dans le but de créer un géant mondial des pesticides et des engrais.

Dans la plus grande tentative de rachat déjà faite par une entreprise allemande, Bayer a offert 122 dollars pour chaque action de Monsanto. Pourtant, l’entreprise risque de voir sa popularité s’effondrer en Allemagne, où le scepticisme de la population contre les organismes génétiquement modifiés et la création de brevets autour du vivant est très fort. Par ailleurs, la société civile dénonce les risques pour la santé que représente du glyphosate, principe actif du pesticide vendu par Monsanto sous le nom de Roundup.

Bayer attend une augmentation de 1,5 milliards de dollars des revenus annuels d’ici trois années. Le cours de  l’action de Bayer, qui avait déjà baissé la semaine dernière en réponse à l’annonce de la fusion, a encore perdu 2,5 % lundi à Francfort, jusqu’à atteindre les 87 euros. En cause : l’offre trop élevée de Bayer pour acquérir Monsanto.

Selon The Wall Street Journal, les deux entreprises possèdent ensemble 28 % des ventes globales des pesticides et des herbicides, ce qui pose la question de position dominante si la fusion a lieu.

D’autres méga fusions sont en train de se consolider : DuPont et Dow Chemical ou encore l’entreprise suisse, Syngenta, qui va être acheté par l’entreprise chinoise, China National Chemical Corp., pour 43 milliards dollars.