Arts ménagers

A Paris, un jardin pour une station fantôme

Par -


A l’heure où les New-Yorkais s’apprêtent à jouir de la Lowline, pourquoi Paris ne profiterait pas de ses espaces sous-terrains afin d’inventer de nouveaux usages ? Stations fantômes, un projet du cabinet d’architecture parisien Oxo Architectes fondé par l’architecte Manal Rachdi, propose de transformer certaines de ses stations, devenues fantômes depuis leur abandon.

« Le métro parisien est indissociable de la vie de la ville lumière. Ses stations partagent la notoriété de ses avenues, de ses églises et de ses musées. 

Des Champs-Elysées à Bastille en passant par art et métiers et Châtelet, elles font toutes rêver, à chacune son histoire et à chacun sa préférence !

 Certains de ses lieux comme l’Arsenal, la porte des Lilas, la porte Molitor ou le Champs de Mars restent populaires mais ont perdu leurs stations qui sont tombées dans l’oubli », expliquent les architectes.

84medium

Un restaurant

Une deuxième vie
Le projet d’aménagement de ces stations fantômes permettrait de redonner vie à ces lieux typiquement parisiens.

 Le cabinet d’architecture propose ainsi d’opérer une transformation douce de ces lieux, et de trouver au gré des opportunités une programmation enthousiasmante en conservant l’esthétique de leur usage initial.

82medium

Une galerie d’art contemporain

Un jardin sous-terrain pour profiter du calme et de la tranquillité d’un métro réinventé lors des journées pluvieuses, un restaurant à l’ambiance calme et feutrée, un lieu d’art contemporain ou une salle de spectacle et même une piscine dans une alcôve du métro : autant de propositions rêvées, indiscutablement poétiques, et peut-être pas si complexe à mettre en oeuvre pour certaines.

1391869990-vue picine2

Une piscine

Détournées de leur usage initial, ces stations permettraient ainsi, si elles trouvaient forme, d’inventer de nouvelles expériences urbaines.