TV

Le Bonheur est dans l’assiette

Pier Giorgio Parini, le chef des herbes

Par -


Cinquième épisode sur ARTE de l’excellente série de dix documentaires dont nous vous avons parlé ici. Dix chefs, dix pays et on est aujourd’hui en Italie avec Pier Giorgio Parini, le chef d’Il povero diavolo, dont l’ego est inversement proportionnel à sa générosité et à son talent.

« On est jamais que des cuisiniers, on ne fait pas des opérations à coeur ouvert! » Ainsi parle Pier Giorgio Parini, un chef dont l’égo est nettement en dessous de la moyenne. Lui, son truc, ce n’est ni la télé, ni les manifestations culinaires internationales mais l’Emilie Romagne, la région où il est né, celle de ses parents qui cultivent ses carottes, celle des mariés qu’il accueille dans son restaurant avec toute la famille, bébé compris, qui aura droit à sa bouillie gastro.

Et puis cet épisode du « Bonheur est dans l’assiette » est définitivement le plus herbeux de la série. Pier Giorio est intarissable sur le sujet et la scène avec son producteur aux quarante variétés de plantes aromatiques vous donne envie de ne manger plus que ça.

sempreverde-1024x768

Le tout se termine avec un dessert qui assume le tout : «Sempre Verde» est comme une plongée dans l’herbe fraiche et la mariée semble avoir compris le message.

Diffusion : vendredi 17 octobre à 17.45 et en replay pendant 7 jours.
On peut retrouver sur le guide d’ARTE une recette de Pier Giorgio