À lire (ou pas)

Paysans : portraits de la jeune garde

Par -


« La forme, c’est le fond qui remonte à la surface. » Attribuée à Victor Hugo, cette citation se voit totalement contredite par « Fourche et fourchette », le livre de Camille Labro qui reçoit aujourd’hui le prix « Les Savoureuses » au Salon du livre de Périgueux. Si ce joyeux bouquin mérite amplement cette distinction de par l’immense qualité des choix des producteurs et nouveaux paysans qu’il donne à découvrir, il est desservi par une édition un peu triste.

Une grange, Camille-Labro Fourche et fourchette

Photo Juliette Ranck

Le prix du Salon du Livre de Périgueux

Commençons donc par cette chose un peu diffuse qui vous atteint tout au long de la lecture de ce livre. Une sorte de mélancolie qui n’apparait en rien dans les histoires enthousiasmantes qui vous sont racontées mais qui vous atteint néanmoins. L’une des premières explications vous vient assez vite : quasiment aucune des nombreuses photos ne fait apparaître un franc ciel bleu. Que du gris, que des nuages, le tout sur du papier mat qui a malheureusement sérieusement aplati le relief et la luminosité des photos d’origine réalisées par Juliette Ranck (avec qui elle avait déjà réalisé son livre La cuisine des marins). Quant à la couverture en effet cageot de bois en vrai-faux plastique, quel intérêt? Montrer le côté nature et découverte? Non, franchement, ce livre méritait mieux que ce kitch là.

IMG_9095

Des paysans qui incarnent une agriculture enthousiasmante

Mais passé ce bémol d’édition, notre conseil est de vraiment lire ce livre, et de ne pas seulement de picorer quelques recettes en s’attardant au hasard sur l’un ou l’autre des portraits, mais de le lire en entier (en commençant par n’importe quel bout si ça vous amuse) … Parce que pour ceux qui ont vu « Demain » le film de Cyril Dion, qui d’ailleurs signe la préface, la démarche révèle bien des similitudes. Camille Labro vous prend par la main pour rencontrer vingt-six acteurs d’une certaine agriculture, celle que l’on aimerait voir quotidiennement dans notre assiette et dans nos grands corps malades.

« Jeune ou plus vieux, néo-ruraux inventifs ou héritiers de traditions anciennes, ils aiment ce qu’ils font, avec passion, fierté et savoir-faire. Ils sont maraîchers, jardiniers, éleveurs, boulangers, explorateurs de techniques agro-écologiques, permacoles ou biodynamiques. Mais ils sont avant tout paysans. Guidés par le bon sens plutôt que par le sens du profit, qui savent faire surgir de la nature ce qu’elle offre de meilleur, et travaillant avec elle – et non contre elle » explique Camille.

Camille-Labro5

Photo Juliette Ranck

Tour de France des initiatives

Se faisant, vous ferez un magnifique tour de France des initiatives les plus diverses sur un territoire embrassant les terres, les mers et l’océan. Et l’accumulation donne alors autre chose à voir. Non pas une France devenue spécialiste de la manif des tracteurs à coup de crise du lait, crise du porc, crise aviaire et crise du blé mais une France où il fait bon se remettre les pieds sur terre. C’est donc un livre résolument positif, qui fait du bien, parce que comme le soulignait Cyril Dion : « si nous avions plus d’agriculteurs comme ceux que vous allez découvrir dans ce livre, le monde se porterait mieux. »

Camille-Labro3

Photo Juliette Ranck

Alors bien sûr, dans ces rencontres, on a nos préférées, mais ces choix là sont totalement subjectifs. On a choisi un animal, la vache Highland, avec cette citation « En tant qu’éleveur, je sais que mes vaches sont heureuses. Je peux les regarder dans les yeux et leur dire : toi, tu as une belle vie de vache! » On aime le clin d’oeil, parce que regarder ces vaches là dans les yeux n’est pas sans difficulté!

IMG_9092

IMG_9101

Fourche & fourchette
Rencontres et recettes du champ à l’assiette
par Camille Labro
photographies de Juliette Ranck
Tana éditions 29,95€