À lire (ou pas)

Lu sur Planète sans visa

Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture

Par -


Dans ce livre, paru ce jeudi 17 septembre, le journaliste de Charlie Hebdo Fabrice Nicolino poursuit son engagement face à la crise écologique. Contre les tenants du système, il nomme les responsables de cette énième crise agricole : l’industrialisation de l’élevage et la mondialisation qui ont conduit droit au chaos, « les bêtes avant ceux qui les mènent à l’abattoir ».

On aurait tort de réduire Fabrice Nicolino à la tragédie de Charlie. L’homme est un coriace. La plume journalistique toute dédiée, depuis près de trente ans, à l’écologie. Fondateur de Politis, collaborateur régulier au Canard enchaîné, chroniqueur pour La Croix, auteur de l’excellent blog Planète sans visa, Fabrice Nicolino décortique avec une féroce lucidité tous les rouages d’une agriculture mondialisée qui tue autant les bêtes que les hommes. Des gars comme ce Raymond, paysan imaginaire de 90 ans, à qui il écrit cette « Lettre sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture » qui sortira en librairie ce jeudi 17 septembre aux éditions Les Echappés.

« Ce livre, je l’avais écrit l’an passé, et il devait sortir en janvier 2015, explique le journaliste sur son blog. Et puis, il s’est passé que mes amis sont morts, que d’autres ont été charcutés par les balles. J’ai pour ma part reçu trois balles, et je prends encore de la morphine. Le livre, bien que sorti de l’imprimerie, est resté en carafe jusqu’à aujourd’hui. Or vous savez que demain (le jeudi 3 septembre, ndlr) est le grand jour du débarquement. 1000 ou 1500 tracteurs vont bloquer le périphérique parisien pour obtenir des aides encore plus massives que celles qui sont déjà accordées aux éleveurs. Il va sans dire que je comprends le désespoir des paysans acculés, endettés, souvent conspués. Je les comprends, mais pardi, je ne partage aucun de leurs points de vue. Je vais donc, une fois de plus, me faire mal voir. Très. » Lire la suite