Lu sur Mediapart

L’Union européenne sacrifie ses fromages !

Par -


Comme dans nombres d’accords commerciaux bilatéraux, l’agriculture sert de monnaie d’échange. Un marché de 50 000 tonnes de viande bovine et 75 000 tonnes de viande porcine s’ouvre en Europe pour l’agro-business canadien. Mais l’Accord va bien plus loin : l’Union européenne va lui sacrifier les 90 % de ses Appellations d’Origine Protégée. Lire la suite de l’article.