Agenda

Up Conférence - 21 avril

Demain, dans vos assiettes

Par -


Si les goûts et les couleurs ne se discutent pas, il est crucial d’échanger sur l’alimentation de demain, tant les enjeux soulevés sont primordiaux.

De l’accroissement de la population à la dégradation des sols, en passant par la qualité des aliments et leur distribution, les enjeux concernent bien tout à chacun au-delà du seul plaisir de la table. Plus que la satisfaction des besoins biologiques, l’industrie agro-alimentaire doit également répondre à des critères sociaux et culturels déterminants quant aux choix des produits proposés.

Inexorable urbanisation

A l’horizon 2050, la terre devrait abriter plus de 9 milliards d’habitants et autant de bouches à nourrir, alors que déjà sous-nutrition, carences et obésité combinées touchent plus de 3 milliards de personnes. S’ajoute à ce premier défi celui d’une évolution des terres agricoles : au cours des dernières décennies, ce sont plus de 500 Mha de forêts et autres espaces qui ont été convertis afin de satisfaire les besoins d’élevage.

Désormais, 33% de la surface de la terre et 70% des terres agricoles servent à la production animale : une surreprésentation considérable quand on sait que le nombre de personnes nourries par hectare était de 22 pour les pommes de terre, 19 pour le riz et de 1 à 2 pour le bœuf et l’agneau. Face à ces enjeux, différents acteurs s’essaient à réformer l’industrie agro-alimentaire avec en tête la nécessité de considérer tant les besoins nutritifs de l’homme que les enjeux environnementaux impérieux, combinés à l’inexorable d’urbanisation.

Parmi ceux-ci, les représentants de la foodtech, en plein essor actuellement, cherchent à mettre à profit les dernières technologies pour créer des aliments sains et à faibles coûts ; les projets d’agriculture urbaine favorisent la consommation de produits locaux ; des innovateurs trouvent des substituts à la viande, comme les steaks in vitro ou les insectes. Sans souhaiter une modification profonde de nos habitudes alimentaires, tous veulent apporter des solutions localisées et durables, trouvant l’équilibre le plus pertinent entre nos besoins et nos ressources.

Des solutions alternatives

Différents acteurs de cette transition viendront ainsi dévoiler le menu de demain. Armonia Pierantozzi ambitionne, avec SITOPIA, de créer en France le premier laboratoire d’innovation sociale à la recherche de modèles alimentaires durables où chercheurs, citoyens, entrepreneurs et acteurs publics travailleraient ensemble pour imaginer des solutions alternatives. A ses côtés, Maxime de Rostolan présentera Fermes d’avenir, une initiative qui souhaite promouvoir de nouveaux modèles d’agriculture, entre agroécologie et permaculture.

Sur un volet social, Charles Soussan est convaincu que les différences culturelles culinaires peuvent favoriser l’insertion et le développement des solidarités, convictions qu’il met en action au sein de l’association La Goût des autres faisant de la découverte des cuisines du monde un vecteur du vivre-ensemble. Enfin, Gilles Fumey, directeur de la rédaction du magazine Géographie et professeur de géographie culturelle de l’alimentation à l’université Paris-Sorbonne, sera le grand témoin de cette soirée, lui qui livrera une vision plus prospective des enjeux de l’alimentation.

Une alimentation de demain saine pour la planète et ses habitants

A n’en pas douter nous avons les capacités pour produire assez de nourriture pour satisfaire les besoins de 9 milliards d’individus attendus, mais arriverons-nous à trouver des modèles sains et résilients ? Une agriculture biologique et locale peut-elle aller de pair avec une alimentation abordable ? Une redistribution des terres est-elle envisageable afin de permettre une meilleure distribution des denrées alimentaires ? Les repas, lieux de rencontres et d’échanges, peuvent-ils se faire solidaires ? Autant d’interrogations auxquelles répondront nos intervenants, dont les idées et les initiatives laissent entrevoir une alimentation de demain saine, tant pour la Planète que pour ses occupants.

Entrée plat et dessert donc  au menu de cette nouvelle édition des UP Conferences, organisée en partenariat avec Alimentation générale et le programme Idée² du Carreau du Temple, pour imaginer une alimentation respectueuse de l’homme et de la planète, tout au long de la chaîne.

UP Conferences – « Demain, dans vos assiettes »
Jeudi 21 avril 2016 (De 18h45 à 20h30)
Le Carreau du Temple
Inscription gratuite mais obligatoire