Ségolène Royal : avec Hulot, l’environnement est « entre de bonnes mains »

Par -


Avec la nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire, les sujets environnementaux seront « entre de bonnes mains », a estimé mercredi la ministre de l’Environnement Ségolène Royal sur BFMTV. Mme Royal a annoncé par ailleurs qu’elle allait créer une entreprise dans le domaine de la croissance verte et un groupe de réflexion sur les questions climatiques.

Avec la nomination de Hulot, « je crois que ce ministère sera entre de bonnes mains », a-t-elle indiqué au micro de BFMTV. Jointe par l’AFP avant la passation de pouvoir prévue à partir de 18H00, la ministre a assuré quitter ses fonctions « avec le sentiment du devoir accompli ». « Les choses sont posées et structurées, deux lois votées », a-t-elle dit, en référence aux lois sur la transition énergétique et sur la biodiversité, deux textes phares du quinquennat. « Un travail considérable a été fait », a-t-elle estimé. « Je vais créer une entreprise assez vite, dans le domaine de la croissance verte », a-t-elle ajouté. « Il y aura une annonce la semaine prochaine. Je vais mettre en application ce que je dis. Comme je ne peux pas continuer dans le public, c’est une opportunité », a-t-elle ajouté.

La ministre a indiqué par ailleurs avoir déposé les statuts d’une association, baptisée comme son dernier livre « Manifeste pour une justice climatique », afin de « continuer à réunir des scientifiques, des intellectuels, etc. sur tous ces sujets ». « Ma volonté, c’est, d’une façon ou d’une autre, de servir le combat climatique, la justice climatique », a expliqué Mme Royal qui était également chargée des relations internationales sur le climat. Mme Royal cède la place à Nicolas Hulot, nommé mercredi ministre de la Transition écologique et solidaire avec rang de ministre d’État.