Espagne : retrait de lots Lactalis potentiellement contaminés

Par -


La branche espagnole du n°1 mondial français du lait Lactalis a annoncé jeudi le retrait de 37 lots supplémentaires de produits alimentaires infantiles potentiellement contaminés à la salmonelle, problème pour lequel 550.000 produits ont déjà été retirés en Espagne depuis décembre.

L’entreprise « a décidé de retirer volontairement du marché tous les produits de nutrition fabriqués dans l’usine de Craon (France), indépendamment de leur date de fabrication », explique le communiqué de Lactalis Nutricion Iberia.

En décembre, Lactalis avait déjà retiré d’Espagne tous les produits fabriqués à partir du 15 février 2017 à Craon, usine où une contamination à la salmonelle a été détectée, soit 59 lots, selon un porte-parole du groupe. Dans ce cadre, « plus de 550.000 unités de produits ont été récupérées et sont désormais traitées par un gestionnaire de déchets autorisé », précise le communiqué.

Ce nouveau retrait découle des décisions prises en France ces derniers jours, où Lactalis a ordonné la reprise dans 83 pays de tous les lots de lait infantile produits de l’usine incriminée après une rencontre entre le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et le PDG du groupe Emmanuel Besnier.

Au total, 12 millions de boîtes sont concernées à travers le monde. Les produits concernés en Espagne sont principalement les laits en poudre et céréales des marques Damira, Sanutri et Puleva, exclusivement vendus en pharmacies. Un nourrisson espagnol a contracté la salmonellose après avoir consommé des produits Lactalis.

En France, 37 bébés ont été contaminés, et un cas reste à confirmer en Grèce. Présent dans 47 pays, Lactalis (Lactel, Président, Galbani…) réalise son chiffre d’affaires à 58% en Europe, 21% en Amérique, 14% en Océanie, et 7% en Afrique.