Entrée en vigueur d’une taxe sur les boissons sucrées au Royaume-Uni

Par -


Une taxe sur les boissons sucrées est entrée en vigueur vendredi au Royaume-Uni, visant à réduire la consommation de sucre chez les plus jeunes et l’obésité infantile, en augmentation constante.

« Nos adolescents consomment en moyenne l’équivalent d’une baignoire remplie de boissons sucrées chaque année, ce qui contribue au développement inquiétant de l’obésité dans le pays », a souligné dans un communiqué le secrétaire d’État à la Santé publique, Steve Brine. La nouvelle taxe « aidera à réduire la consommation de sucre, tout en finançant des programmes sportifs » à destination des enfants et la distribution de petits déjeuners dans les écoles, a-t-il précisé.

D’après les données du gouvernement britannique, en Angleterre, un tiers des enfants entrant au collège sont en surpoids ou obèses. Pour une boisson contenant 5 à 8 grammes de sucre pour 100 millilitres, le gouvernements impose une taxe de 8 centimes sur le prix au litre. La taxe monte à 24 centimes par litre pour les boissons contenant plus de 8 grammes de sucre pour 100 millilitres. « Nous voulons convaincre les industriels de modifier leurs recettes et de réduire la quantité de sucre dans leurs boissons« , a ajouté le secrétaire d’État au Trésor, Robert Jenrick. Plus de la moitié des fabricants avaient pris des dispositions en ce sens depuis l’annonce, il y a deux ans, de la mise en place de la taxe. Les recettes fiscales attendues, calculées par le Trésor, ont ainsi diminué de 520 à 240 millions de livres (595 à 275 millions d’euros). Mais certains des plus gros industriels, dont les fabricants de Pepsi et de Coca-Cola classiques, n’ont pas modifié leur recette. Une cannette rouge de 330 millilitres de Coca-Cola, qui contient 35 grammes de sucres, devrait donc voir son prix augmenter d’environ 8 centimes.