Alimentation: les prix mondiaux restent stables en avril

Par -


Les prix des produits alimentaires sont restés globalement stables en avril, la poursuite de la hausse des prix des céréales et des produits laitiers étant compensée notamment par une forte baisse des prix du sucre, selon l’indice FAO des produits alimentaires publié jeudi.

En avril, l’indice des prix alimentaires établis par la FAO, agence des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, affichait une moyenne de 173,5 points au cours du mois, soit une hausse de 1,7% par rapport à mars (2,7% par rapport au niveau d’avril 2017). « Les prix du blé ont été stimulés par les risques climatiques aux Etats-Unis, tandis que la production – atténuée par la sécheresse – en Argentine et des plantations restreintes aux Etats-Unis ont contribué à faire grimper les prix mondiaux du maïs », rappelait l’agence, ajoutant que les prix du riz ont également augmenté.

L’Indice FAO des prix des produits laitiers a pour sa part augmenté de 3,4% depuis mars, reflétant une forte demande pour tous les produits laitiers et des appréhensions au sujet des quantités disponibles à l’exportation en Nouvelle-Zélande. En revanche, des baisses ont été enregistrées en avril pour les huiles végétales (-1,4%) et la viande (-0,9%). Mais c’est surtout le sucre qui enregistre une chute de 4,8%, poursuivant une baisse entamée en décembre dernier. Cette baisse des prix s’explique par une production record en Europe, favorisée par la fin des quotas européens, mais aussi, indique la FAO, par « des productions record en Thaïlande et en Inde – le pays est le deuxième plus important producteur de sucre au monde – ainsi que par la dévalorisation du real, la monnaie au Brésil, le pays étant le plus important producteur de sucre au monde ».