« A la table du roi » : 18 résidences royales défendent les traditions culinaires

Par -


Que mangeaient les souverains européens ? 19 châteaux-musées et résidences royales, dont Versailles, célèbreront en 2018 la gastronomie et les traditions culinaires de onze pays européens, de l’Autriche au Portugal, de la Belgique à la Hongrie.

Intitulée « A la table du roi » et organisée par le réseau des Résidences royales européennes (35 millions de visiteurs par an), cette opération prendra des formes diverses d’un lieu à l’autre: exposition, journée d’étude, banquet, dégustation, ateliers…. A Versailles, par exemple, l’ananas sera très tendance: originaire du Brésil, le « fruit roi » était cultivé par les jardiniers royaux et fréquemment servi à la table du souverain français. Mais il a été aussi « une source d’inspiration pour les arts décoratifs » et apparaît souvent sur les tissus et la vaisselle.

Une journée d’étude lui sera consacrée le 22 juin prochain. Une deuxième journée, le 28 septembre, s’intéressera à la place du vin dans les cours d’Europe. Le 8 octobre, également à l’initiative du château de Versailles, les grands chefs étoilés travaillant avec les résidences royales européennes se réuniront pour rendre hommage à la « haute cuisine européenne » avec des plats inspirés de menus historiques. Ces menus sont justement évoqués dans un parcours thématique (avec audioguide en 7 langues) dans les grands Appartements de Versailles à partir d’avril. Le parcours suit l’évolution des repas vers moins de rituel, plus de simplicité et de convivialité. Peu à peu s’installent des modes bourgeoises, du souper solennel de Louis XIV, seul à table, à ceux de Louis XVI où pour la première fois, la reine est conviée. Les menus sont interminables, la viande omniprésente, certains légumes – asperges, pois, concombres, artichauts – très recherchés.

Des rencontres avec les jardiniers de Trianon seront également proposées au public. Un autre potager célèbre, celui du Palais Het Loo (Pays-Bas) sera aussi ouvert aux visiteurs. L’ananas sera aussi à l’honneur au Palais de Sintra (Portugal) où il est cultivé sous serres. Le Château royal de Varsovie organise des dégustations de mets anciens, selon les recettes remontant à l’époque de la reine Bona Sforza qui introduisit des aromates et légumes jusque là inconnus. L’association des Résidences royales européennes (www.europeanroyalresidences.eu) regroupe 25 institutions gérant 80 palais dans une quinzaine de pays.